Theorycraft » Le Card Advantage avec Jean-Péon

Posté par Vancleef , Ariajin . Màj


Image

Bienvenue dans ce premier guide parcourant les fondamentaux d'Hearthstone que tout débutant se doit d'assimiler avant de se lancer dans la jungle impitoyable du ladder. Je vous prie de m'excuser mais vous ne serez pas seul à assister à cette leçon. En effet, Jean-Péon s'est également inscrit, il est un peu bavard mais pas vraiment méchant.

30 cartes pour les gouverner tous

Dans Hearthstone, vous serez amené à créer des paquets de 30 cartes appelés "Deck". Chaque deck se doit de posséder une synergie entre ses cartes afin d'être un tant soit peu viable contre un adversaire digne de ce nom. Mais au-delà de cette synergie, il est une notion bien plus importante à maîtriser : la valeur de vos cartes et leurs potentiels sur le terrain de jeu. De la même manière que vous disposez de 30 points de vie et d'un nombre défini de points de mana, augmentant au fil de vos tours, vos cartes sont bel et bien la dernière ressource que vous devez gérer tout au long de la partie. Vous pouvez voir cela comme des munitions, vous en disposez de trente afin de battre votre adversaire, au-delà vous ne serez plus armé pour vous défendre, il s'agit donc de les utiliser à bon escient mais aussi de les choisir avec prudence car toutes les cartes n'ont pas la même valeur lorsque l'on parle de card avantage.


Image

Image
Non Jean-Péon, certainement pas !

Prenons un exemple assez simple, si vous décidez de réserver une place au chaud dans votre deck pour y accueillir deux Feu follet, en vous disant de la même manière que notre ami à la peau verte, que vous pourrez les jouer pour rien et remplir le plateau de plein de carte rapidement, vous commettez là votre première erreur. Effectivement, dans Hearthstone rien n'est gratuit, nous avons vu plus haut que les cartes sont des ressources primordiales, ainsi lorsque vous pensez jouer votre carte gratuitement, vous dépensez en réalité une carte qui prend la place d'une autre potentiellement plus puissante. De plus, si votre adversaire dispose d'un pouvoir héroïque permettant d'infliger un point de dégât à votre Feu follet pour 2 de mana, votre adversaire pourra tuer gratuitement votre carte, car il n'aura dépensé aucune "munition" pour y parvenir, il aura fait ce que l'on appelle communément du "Card Advantage".

Dans la suite de cette leçon, nous le mentionnerons à l'aide de ses initiales : CA.



Image

Le principe

Pour résumer rapidement le concept, on pourrait dire que l'on fait du CA à partir du moment ou l'on arrive à consommer moins de cartes que son adversaire lors d'une phase de jeu. En vérité, cette notion est bien plus complexe et possède beaucoup de nuances que nous allons passer en revue ensemble.

Un simple calcul permet très facilement de savoir où l'on se trouve au niveau du CA, il suffit de compter le nombre de cartes que l'on possède en main et sur le plateau et de comparer ce nombre avec celui de l'adversaire. Il est à noter que pour que cela soit correct, il faut effectuer ce calcul lorsque le joueur n'ayant pas eu la pièce vient de piocher, la raison étant que l'autre joueur dispose d'une carte de plus en début de partie.


Image

Nous voyons sur cette illustration que le joueur mage possède 7 cartes, 2 sur le board et 5 en main. Le voleur quant à lui dispose de 4 cartes dans sa main mais possède également une arme équipée, ce qui monte son total à 5, le mage a donc une avance de deux au card avantage en plus d'avoir le board de par la présence de ses créatures sur le plateau. Autant dire que le voleur est en très mauvaise posture. Pour en arriver à cette situation, le mage à joué intelligemment afin de perdre moins de cartes que son adversaire, c'est très souvent la clé du succès dans une partie.

Maintenant que nous savons ce qu'est le CA, voyons un peu les principaux moyens d'en créer :


Les cartes de pioche

C'est évident, le moyen le plus facile d'avoir plus de cartes que son adversaire est évidemment d'en piocher. On peut citer l'Intelligence des arcanes chez le mage, Nourrir chez le druide, Sprint pour le voleur ou encore l'Imposition des mains du paladin ; côté créature, l’Amasseur de butin, l'Acolyte de la souffrance, l'Inventrice gnome et le Drake azur sont de très bonnes cartes de pioche.


Image

Je te vois venir Jean-Péon mais attention, toutes les cartes de pioche ne sont pas de bons moyens de faire du CA. Citons par exemple l'Ingénieur novice devant laquelle Jean-Péon semble être en admiration, cette créature se contentera de vous faire piocher une carte mais ne fera généralement rien d'autre, ce qui veut dire que dans ce cas précis, vous aurez dépensé une carte pour en piocher une, ce n'est donc pas du CA. En revanche, poser une Inventrice gnome et réussir à tuer une créature avec, à faire consommer un sort ou une arme à l'adversaire pour qu'il la tue, vous mettra en position de force, vous aurez perdu votre carte mais grâce à son effet de pioche, vous aurez toujours le même nombre de cartes alors que votre opposant en aura perdu une. Vous commencez à saisir le principe? Dans le même esprit, utiliser une Colère à 1 ou un Voile mortel sans que cela n'entraine la mort d'un serviteur adverse impliquera que vous ne ferez pas de CA, ce sera donc une mauvaise utilisation de votre carte, évitez cela autant que possible.

Les AOE

Les Area Of Effect sont des sorts dont la portée s'étend à une multitude d'ennemis sur le board, cela va de 2 à l'entièreté. Ce sont de véritables machines à CA avec lesquelles il est possible de faire du 1 pour 7 dans les meilleurs des cas, une aubaine mes chers amis !



Image

Inutile de faire un long discours, l'image parle d'elle-même. Les AOE sont des armes de destruction massive et peuvent littéralement retourner une partie, en particulier contre un adversaire un peu trop naïf.

Les sorts de dégât de zone les plus puissants sont sans aucun doute les Choc de flammes et le Blizzard du mage, les Consécration chez le paladin, les Balayage pour le druide ou encore les Nova sacrée du prêtre.

Les pouvoirs héroïques

On y pense pas forcément du premier coup, et cela peut parfois paraître futile lors des premières parties mais le pouvoir héroïque est un générateur de CA extrêmement puissant :

Image Mage, Image Druide, Image Voleur : cela se traduit par la possibilité d'infliger 1 point de dégâts à un adversaire au choix, vous pouvez donc tuer pour 2 de mana n'importe quel serviteur ne disposant que d'un seul point de vie. Vous ne dépenserez pas de carte pour cette action, vous faites donc du 0 pour 1. Vous utilisez une ressource qui se régénère à chaque tour contre une ressource qui ne sera jamais récupérée, vous êtes donc gagnant.


Image

Image Paladin : Son pouvoir héroïque permet d'invoquer une Recrue de la main d'argent. Si cette carte reste en vie, elle peut potentiellement tuer une carte au tour d'après, totalement gratuitement vu que cela ne vous coûtera aucune carte. Elle permet également d'être buffée et donc de gérer plus d'une créature dans certaines situations.

Image Chaman : Avec sa possibilité d'invoquer aléatoirement un totem parmi 4, ce pouvoir héroïque offre une grande polyvalence et il ne sera pas rare d'arriver à obtenir du CA via leurs effets, cela demande toutefois un peu plus de technique et de chance.

Image Démoniste : Vous payez 2 manas et deux points de vie et vous piochez une carte. Autant dire que contre un démoniste, il est souvent difficile de rivaliser en terme de CA. un excellent pouvoir héroïque donc.

Image Prêtre : Ce n'est pas forcément évident au premier coup d’œil mais le pouvoir héroïque du prêtre est très souvent synonyme de Card avantage, il permet de maintenir des serviteurs en vie afin que ces derniers puissent en tuer d'autre sans mourir à l'issue du combat. Très efficace.

Au final seul le Image Guerrier et le Imagechasseur possèdent des pouvoirs ne permettant pas de faire du CA, le premier offre de la temporisation en augmentant son armure alors que le second inflige des dégâts directs au héros adverse et entre ainsi dans une optique agressive.


Image

Le bon usage de ses serviteurs

La manière dont vous allez vous servir de vos créatures va influer directement sur le nombre d'échanges favorables que vous allez pouvoir obtenir. Bien des serviteurs permettent de bénéficier d'effet à leur arrivée ou leur mort, entraînant en cas d'utilisation judicieuse, du CA.

Image

On peut voir sur l'image ci-dessus, une situation somme toute classique mais reflétant parfaitement le sujet abordé. Nous avons de notre côté un Jongleur de couteaux et en face un Kodo déchainé, en temps normal, il ne serait pas possible à notre pauvre saltimbanque de venir à bout de cet énorme bovin sans mourir à l'issue du combat, mais si toutefois vous avez une carte telle que le Garde-paix de l'Ador, vous pouvez l'utiliser afin de baisser l'attaque du Kodo déchainé pour que votre serviteur en vienne à bout sans y laisser sa peau, vous ne perdez donc aucune carte dans la phase et désormais vous avez une carte de plus que votre détestable rival. Il est vrai que l'on désire parfois garder un tel effet pour une carte très puissante comme une légendaire, mais l'avantage que peut vous donner ce genre de mouvement est tel que vous ne devez pas axer votre stratégie sur l'arrivée hypothétique d'une carte plus forte. (Sauf dans certains cas précis comme le fait de garder sa Chouette bec-de-fer pour réduire au silence le Tirion Fordring d'un paladin mid-range).

Il existe énormément de créatures permettant ce genre de combinaisons, en voici quelques exemples :


  • Clerc du soleil brisé : Elle ne paie pas de mine avec ses statistiques faiblardes mais son cri de guerre donnant +1/+ 1 à une créature permet très souvent de venir à bout d'un serviteur sans perdre la sienne.
  • Nain sombrefer : Tout droit venu des entrailles du mont Rochenoire, le Nain sombrefer vous assurera à chaque arrivée d'effectuer un échange à votre avantage en boostant l'un de ses camarades, il est de plus, un compagnon jovial et résistant avec ses 4 d'attaque et ses 4 points de vie.
  • Lobe-bombe : Le lobe bombe est le serviteur parfait, il vous assure qu'en arrivant, il tuera à coups sur une créature (à moins de n'avoir que de très grosses créatures en face), mais il restera malgré tout une 3-3 sur le board permettant un deuxième échange. Une affaire en or !
  • Prophète du cercle terrestre : Ce serviteur a la faculté de soigner sa cible de 3 points de vie, cela permet de sauver une créature lors d'un échange mais également de remonter la vie de votre héros en cas de situation critique.
  • Déchiqueteur piloté : Ce méca ainsi que toutes les créatures amenant un repop (une autre créature atterrissant sur le board à sa mort) sont d'excellents moyens de faire du CA car elles permettent bien souvent de tuer un adversaire et en cas de mort, de pouvoir en tuer une seconde avec le serviteur invoqué via son râle d'agonie.

Cette liste est bien entendu non exhaustive, vous en découvrirez beaucoup d'autres par vous-même au cours de vos parties.



Image

Pas du tout, il est totalement faux de s'imaginer faire du CA en tuant une créature très puissante avec un serviteur de moindre qualité, peu importe l'écart entre les deux cartes et la joie immense que ce fait de jeu peu vous procurer, cela reste malgré tout du un pour un. Cela n'empêche pas qu'un échange peut être avantageux sans pour autant générer de CA. Le 1 pour 1 reste le plus fréquent et n'est pas mauvais en soi c'est juste moins bon que du 0 pour 1 ou plus.

Le serviteur sous stéroïdes

Voila bien un cas de figure qui peut prêter à confusion lorsque l'on calcule le CA et il faut être très vigilant, car cela fausse complétement les données. Imaginons que vous jouez Paladin et que votre immonde adversaire pose sur le plateau le dramatique Dr Boum. Vous disposez d'un Limon des marais acide sur le terrain et vous posez dessus une Bénédiction des rois, vous êtes maintenant capable de tuer sa créature en sacrifiant la vôtre. Une fois les cadavres de vos deux serviteurs évacués, vous êtes pris d'un petit gloussement de contentement. En réalité, c'est votre adversaire qui est gagnant car vous n'avez pas fait de 1 pour 1 mais bien 2 pour 1 : vous avez utilisé votre Limon des marais acide ainsi que votre Bénédiction des rois pour gérer une seule créature, et encore, pas tout à fait car il lui reste encore les deux Ro'Boum en vie. La seule manière de faire du CA avec une telle combinaison est de tuer au moins 2 adversaires sans que la vôtre ne meure.


Les decks aggro et meule

Le CA n'est pas une obligation dans Hearthstone et certaines orientations de jeu peuvent s'en moquer totalement, c'est le cas des decks aggressifs comme le chasseur face, le mage méca ou encore le paladin aggro qui seront focalisés sur les points de vie sur héros adverse afin de le tuer le plus rapidement possible en comptant sur une bonne sortie de cartes. le paladin aggro essaiera par tout les moyens de vider le plus vite possible sa main pour bénéficier d'une excellente Faveur divine, vous ne devrez donc pas vous fier au CA si vous jouez ce type de deck même si parfois, il est primordial de vous débarrasser d'une créature trop gênante comme une Fabricante d'armure, qui pourrait mettre en péril votre stratégie.

Les decks meule quant à eux vont favoriser la pioche de l'adversaire, le poussant à jouer beaucoup de cartes et à rapidement atteindre la fatigue(le fait de ne plus avoir de carte et donc prendre des dégâts à chaque tour), ce sont donc des decks avec lesquels le CA n'a que très peu d'importance.


Image


Le Card Advantage fictif

C'est une notion un petit peu plus subtile mais qui est bien présente dans Hearthstone. Il s'agit de situations lors desquelles vous vous retrouvez vous ou votre adversaire temporairement en position de CA sans pour autant avoir éliminé la moindre carte adverse. Voyons deux situations très courantes pour illustrer cela :


  • Situation 1 :
    Vous lancez une partie avec votre deck préféré. Comme bien souvent, votre mulligan(phase de départ pendant laquelle vous constituez votre main de départ) ne vous plaît pas du tout et vous relancez toutes vos cartes, c'est tout à votre honneur. Mais cette fois c'est le drame, vous obtenez Gardien des rois, Imposition des mains et Tirion Fordring. Comme si cela ne suffisait pas, vous tirez à votre premier tour un sympathique Intendant. Vous voilà démuni, sans aucune possibilité de jouer la moindre carte, vous êtes donc de manière fictive à zéro carte en main car aucune d'entre elles n'est jouable et cela pourrait bien durer 4 tours de plus dans le pire des cas, ce qui signerait inévitablement votre arrêt de mort.
  • Situation 2 :
    Votre adversaire joue Mage méca et fait un assez bon départ. Il a 3 serviteurs sur le board : un Char araignée, un Maître des rouages et un Golem des moissons. Vous décidez alors de poser votre Ancien de la guerre en mode provocation 5/10. Les trois serviteurs du mage deviennent totalement inutiles et mourraient tous s'ils s'attaquaient à votre carte, de plus ils ne la tueraient même pas. Ainsi, tant que le mage n'aura pas la solution, on pourra considérer les 3 créatures de votre adversaire comme des cartes mortes et inutilisables, l'Ancien de la guerre aura donc temporairement fait du CA. (Nous partons ici du principe que le mage sait jouer et qu'il n'enverra pas ses créatures à la morgue s'il n'a pas de solution derrière).

Conclusion

Voilà nous arrivons à la fin de cette première leçon et ce que vous avez appris ici devrait vous permettre de jeter un regard différent sur votre façon de jouer. Nul doute que cela devrait grandement améliorer votre qualité de jeu ainsi que votre ratio de victoire. Nous nous retrouverons rapidement pour traiter d'un autre sujet, en attendant, je vous souhaite beaucoup de succès dans vos parties et plein de top deck !


Image

Envie d'en apprendre d'avantage? N'hésitez pas à rejoindre Jean-Péon dans nos autres leçons !


Image

Image
Commentaires
avatar de Nadoka
Nadoka
#
Ceci est très bien expliquer :)
avatar de Naatcastiel
Naatcastiel
#
Très bon article! En espérant recroiser ce cher Jean Péon plus tard!
avatar de Bazancien
Bazancien
#
amusant même pour quelqu'un d'experimenté et bien écrit, même s'il faudrait préciser qu'aujourd'hui, peu de decks compétitifs sont réellement basés sur le CA (meme si la notion est importante dans la gestion de la partie.)
avatar de Tyrel
Tyrel
#
Long mais fort intéressant :) il faut continuer sur cette voix :)
avatar de zeroshiki
zeroshiki
#
Très bon article, même pour un joueur habitué, hâte de retrouver ce Jean-Péon :)
avatar de ImIraaz
ImIraaz
#
Parfait
avatar de Appaxou
Appaxou
#
Ah très bon guide :3
avatar de Davidesan
Davidesan
#
C'est long, beau, fort et surprenant à la fois !
J'espère que Jean-Péon reviendra encore et encore.
avatar de kaykidox
kaykidox
#
Cible leur c'est pas mal à la palce des feu folletes Jean-Péon tu pourras essayer :D
avatar de Jean-Peon
Jean-Peon
#
Merci l'ami ! Ça protégera bien mes Sanglier brocheroc !
avatar de Tiger
Tiger
#
Très bon guide ^^

Je pense qu'il sera également très utile aux petits nouveaux qui débuteront l'arène :)
avatar de Tomahawk
Tomahawk
#
Que dire de plus, un très très bon résumé du concept de card advantge, avec humour et simplicité ! Juste ce qu'il faut pour un débutant !
avatar de HectorLacier
HectorLacier
#
Comme l'a dit Tiger ce guide est vraiment parfait pour commencer l'arène où le CA a souvent beaucoup plus d'importance qu'en construit. Excellent guide!

PS: Petite critique, constructive j'espère: tu n'as pas parlé des armes qui sont en général très forte pour ce qui est du CA. Hurlesang powa!
-- Edité par HectorLacier
avatar de Topinambour
Topinambour
#
Super article, même moi qui joue depuis longtemps j'ai appris des trucs :)
Publier un commentaire
Vous ne pouvez pas poster de commentaires sur cette page car vous devez être inscrit et connecté.
pub