eSport » Construire et jouer une line-up de tournoi - avec Un33d

Posté par Eremanth . Màj


Formats de tournoi

Il existe de très nombreux types de tournois Hearthstone, la plupart individuels, d'autres par équipes, avec différents formats. Par souci de simplicité et d'efficacité, nous parlerons ici uniquement du format de tournoi le plus répandu : le BO5 Conquest.

Il s'agit de créer trois listes de trois classes différentes, puis de les "valider". À chaque fois que vous gagnez avec une de vos listes, elle est qualifiée, et vous ne pouvez plus la jouer. Le premier à trois victoires (donc celui qui qualifie ses trois decks) remporte la rencontre.

I. Connaître la méta


Image
L'avis de Un33d

"La priorité absolue est d'essayer de savoir contre quoi tu vas jouer. Par exemple à la Gamers Assembly, le niveau moyen n'est pas aussi haut qu'à une DreamHack ou qu'à la PGL. Donc les decks agros seront normalement plus présents. Contrer la compo basique (Zoo, Pala secrets, Druide combo) est donc la priorité. Si tu bats ça, les chances que tu passes à la phase 2 sont déjà très hautes.
Ensuite j'essaye de me préparer le plus possible avec chaque deck et focus sur les match-ups que je joue mal. Par exemple Prêtre dragons contre Guerrier contrôle est connu pour être défavorable pour le Prêtre. Mais grâce à mon entrainement avant le tournoi, j'ai fait un 4-1 sur ce match-up particulier à la GA."

Cela peut paraître évident mais autant commencer par les bases : pour performer en tournoi, il faut connaître les listes les plus populaires, quels sont les match-ups, qu'est-ce qui contre quoi. Il faut aussi être capable de trouver la line-up "basique" qui va être jouée ; typiquement en ce moment, le triptyque Druide double-combo / Paladin secrets / Zoo est extrêmement populaire, et ce sont également des listes parmi les plus rencontrées en ladder.

Bien sûr, être capable d'anticiper ce que vont jouer les adversaires demande une certaine expérience - tout comme savoir quels decks sont les meilleurs contres potentiels. Des analyses comme celles de TempoStorm peuvent combler rapidement les lacunes des joueurs les moins aguerris.

Une fois cette première étape de reconnaissance faite, vous allez pouvoir prendre vos premières décisions. Allez-vous jouer ce qui marche le mieux ? Ce qui contre ce qui marche le mieux ? Un peu des deux ? Vous devez aussi identifier vos faiblesses et vous entraîner en conséquence.


II. Orienter sa liste


Image
L'avis de Un33d

"Jouer une liste avec laquelle tu es à l'aise est très important. Donc parfois même si une autre liste est mieux, rester avec la première liste peut être une bonne idée. Je n'ai jamais ce genre de problème car mon statut de pro gamer me permet d'avoir le temps de jeu nécessaire pour pouvoir tester toutes les listes. Mais typiquement ce n'est pas parce que tu joues les 3 decks de Kolento en tournoi que tu vas finir grand gagnant, il faut clairement connaître les decks que tu joues.
En général je joue toujours midrange ou contrôle. Je n'ai jamais été à l'aise en agro. Après il reste plein de choix, même si je me limite à ne jouer que des decks relativement lents.
Ma stratégie à la GA était d'être correct contre Druide, Zoo, et Paladin. J'ai pris Prêtre dragons, Zoo, et Druide car je me sens très à l'aise en Zoo et Prêtre contre les decks agros, et je suis quasi-certain que mon Druide passera si jamais je mène déjà 2-0."

Jouer ce qui marche ? Jouer ce qui contre ce qui marche ? Jouer ce qui contre ce qui contre ce qui marche ? Bien entendu chacun à ses petites préférences.

Les orientations que l'on donne à notre line-up doivent donc avant tout être viables. Ici, Un33d a remplacé le Paladin Secrets par un Prêtre Dragons, un changement qui convient à sa façon de jouer mais aussi à la méta. Vous pouvez également choisir par exemple d'orienter votre line-up de façon à "bloquer" un deck populaire. Tout le monde joue Druide ? Si vos trois decks le contrent, alors vous aurez de grandes chances d'aller loin. Le choix des cartes qui constituent vos decks peuvent suivre la même inflexion : votre Druide Combo ne sera pas tout à fait le même dans une line up avec Paladin secrets et Zoo que dans une line up avec Guerrier contrôle et Mage Frost.

De la même façon, votre maîtrise des listes doit primer. Le deck Grim Patron n'a plus de secret pour vous ? Quel dommage, il est hors-méta... Vous n'avez jamais joué Mage Frost mais ça a l'air vraiment plus fort... Mais non ! Vous obtiendrez de bien meilleurs résultats avec des listes que vous maîtrisez bien. L'entraînement est donc primordial !

Ce qui nous amène au point suivant :


III. Surprendre


Image
L'avis de Un33d

"La méta tournoi est différente de la méta ladder. Il est donc normal que des decks nuls en ladder soient forts en tournoi. Je ne sais pas si la surprise est un facteur important, mais le fait que le joueur que tu affrontes ne soit pas habitué à jouer contre ton deck jouera certainement en ta faveur.
Exemple : je joue 50 parties en ladder en Malyrogue, donc je sais jouer contre tous les decks populaires. Par contre mon adversaire Pala secret a fait une partie sur 50 contre un Malyrogue, du coup il est totalement perdu face à moi."

Lorsqu'on débute les tournois, on s'imagine régulièrement que la clef de la réussite est l'élément de surprise. C'est souvent un leurre : la capacité à surprendre par des listes originales est très variable selon les tournois et surtout selon vos adversaires. Dans un petit tournoi, ou dans les premières phases d'un tournoi moyen, votre adversaire ne sera pas nécessairement aussi préparé que vous : certes, il ne s'attendait pas à vous voir jouer un Paladin midrange au lieu d'un Paladin secrets, mais vous, vous attendiez-vous à le voir jouer un Prêtre méca ? Jouer ce qui marche le mieux est souvent tout simplement... meilleur.

C'est uniquement lorsque vous jouez contre des joueurs de votre niveau au moins que l'élément surprise a une vraie valeur - et encore. Si votre deck est intrinsèquement moins fort, votre adversaire n'est pas habitué à jouer contre et ne connaît pas bien votre liste, ce qui vous donne une longueur d'avance qui peut compenser la relative faiblesse du deck. Attention quand même, dans le format Conquest, puisque si vous perdez votre premier duel avec ce genre de liste, vous risquez fort de perdre tout le bénéfice de la surprise par la suite. C'est à double tranchant...


IV. Stress et ultimes arrangements


Image
L'avis de Un33d

"Le stress arrive en même temps que les matchs à enjeu en général, pas avant. Je ne stresse pas du tout quand je construis ma line-up. Je vais demander l'avis de potes sur ma liste B.net, j'en parle avec mes mates de la team GO (surtout Purple si je peux) et je m'entraine en faisant des Bo5 ou du ladder."


Le stress n'a sans doute pas trop d'influence lors de la construction des listes pour un joueur comme Un33d, mais pour un joueur lambda, il me semble intéressant de s'y arrêter un instant. Vous vous savez facilement distrait, énervé, en sueur si vous perdez 0-1 ou 0-2 ? Vous vous dites que jouer des listes très complexes comme le Mage Echo Giants n'est sans doute pas une très bonne idée, et qu'un petit Zoo sera plus rassurant ? C'est encore une fois l'entraînement et l'expérience qui feront la différence, mais en tout cas, les joueurs les moins à l'aise privilégient très souvent les listes plus agressives car elles paraissent plus simples à jouer.

Attention, ce n'est pas toujours vrai - une liste type Zoo est souvent assez subtile, et même un Chasseur Face demande un minimum de réflexion en tournoi, contrairement aux idées reçues (c'est certes moins vrai pour les Paladins Secrets et autres Druides Combo). En tout cas, méfiez-vous de ces aprioris et ne les laissez pas conditionner vos choix.

Juste avant le début des tournois, on peut aussi vouloir tout réaménager, notamment pour ajouter des cartes techs dans les listes. "Ça joue beaucoup Guerrier et Paladin en ce moment ! Glisser un petit Harrison Jones dans mes listes me semble une excellente idée. Et une Mystique de Kezan, tiens, pour les Chasseurs et les Mages... Ah, et un Contrôleur mental serait aussi un super choix face aux Zoos !"

Les changements de dernières minutes sont souvent peu judicieux, et l'abus de cartes techs souvent néfaste. Vous voulez ajouter une Mystique de Kezan dans votre Guerrier contrôle pour battre les Mages Frost ? Le match-up est déjà à 95% pour vous, à quoi bon ajouter une carte qui vous sera inutile dans tous les autres match-ups ou presque ? Un Harrison Jones peut certes casser le Marteau-du-Destin du Chaman Agro, mais ça reste très lent, est-ce que cela va vous sauver ? Ce sont des choix qui doivent être réfléchis et surtout testés, en amont du tournoi et pas 5 minutes avant de commencer, car ils réduisent la polyvalence de votre deck.


V. Jouer ses listes : contrer ou être contré


Image
L'avis de Un33d

"J'ouvre souvent avec le deck qui a le plus gros ratio de victoires contre les 3 decks mis ensemble. Par exemple contre une line-up full contrôles, le Druide sera toujours très fort en ouverture. Si je joue contre full agro j'irai plutôt sur Prêtre ou Zoo. J'essaye souvent de deviner avec quel deck mon adversaire va ouvrir et de contrer son choix. Ça marche très souvent.
Je garde mon pire deck pour la fin de façon à avoir l'avantage psychologique et de savoir que je peux perdre une ou deux parties sans soucis."

Ça y est ! Le tournoi est lancé, vous avez vos trois listes, vous connaissez celles de votre adversaire... Mais par quoi commencer ? Là encore, votre connaissance de la méta est primordiale. L'ouverture (le premier match) ressemble souvent à un pierre-feuille-ciseau : "Si j'ouvre en Mage Frost et lui en Guerrier contrôle, je suis mal... Le Druide est plus polyvalent. Mais il pourrait sortir son Zoo, et ce serait une défaite quasi-assurée !".

Il faut savoir qu'une immense majorité de joueurs ouvre avec un deck susceptible de gagner contre tout (car c'est rassurant, encore une fois) - soit, très souvent dans la méta actuelle, en Druide combo. Si votre adversaire a un Druide dans sa line-up, il est donc très probable que le deck à jouer, pour vous, soit un contre (Zoo, Mage Attise-flammes...).

Si dans votre tournoi, le goalaverage a une importance (il s'agit de la différence entre les points marqués et pris ; votre goalaverage sera donc meilleur si vous gagnez 3-0 ou perdez 2-3 que si vous gagnez 3-2 ou perdez 0-3), pensez à bien jouer vos meilleures listes en premier, et surtout vos meilleurs contres si vous êtes en train de perdre. À 0-2 par exemple, s'il ne reste à l'adversaire que son Mage Frost à valider, vous jouerez d'abord votre Guerrier contrôle, puis votre Druide combo, puis votre Paladin secrets. Vous n'aurez pas plus de chances de gagner le match (quoique, en faisant douter votre adversaire...) mais vous serez certain de maximiser vos chances d'avoir un bon goalaverage.



En espérant que tous ces conseils vous auront aidé ! Et vous, quelles sont vos astuces pour performer en tournoi ?

Publier un commentaire
Vous ne pouvez pas poster de commentaires sur cette page car vous devez être inscrit et connecté.
pub