Le nerf tranché de la Hache de guerre fait grand débat

Posté par Thibaut


Parmi les cinq cartes à être très prochainement nerfées, l'une d'entre elles en particulier suscite un débat houleux dans la communauté : Hache de guerre embrasée. Depuis le début du jeu, cette carte est un véritable pilier du jeu Guerrier, permettant de se débarrasser très efficacement de tous les serviteurs tour 1 ou tour 2 pouvant s'avérer extrêmement gênants - Trogg des tunnels, Clerc de Comté-du-Nord et bien d'autres. Son nerf, qui prend la forme d'une augmentation brute de son coût, passe relativement mal. Autant que les faits, c'est aussi la manière de les expliquer qui est mise en cause.


Image

Il est indéniable que Hache de guerre embrasée, présente dans la plupart des decks Guerrier depuis le lancement du jeu (ça fait quelques années déjà...), occupe une place centrale dans la conception des listes de la classe et définit fortement son identité. L'omniprésence d'une seule carte quel que soit l'archétype est un problème en soi, et rien d'anormal à ce que Blizzard cherche à rafraîchir la collection de base vue et revue pour que les vieux outils de tempo laissent la place à de nouveaux tout frais. Les chiffres montrent, d'une manière générale, qu'un même noyau dur de cartes de base traverse les extensions pour chacune des classes - en particulier le Druide - et que le Standard pourrait bien mieux se rafraîchir.

Passer le coût de l'arme à 3 est un changement extrêmement punitif pour cette arme, qui perd de ce fait une majeure partie de son intérêt : éliminer des menaces très rapidement. Pourquoi ne pas avoir envisagé une solution moins tranchée ? Bien entendu, les équipes du jeu ont envisagé d'autres pistes, et l'on - hélas - présenté de cette manière : "Nous avons songé à réduire l’attaque de Hache de guerre embrasée à 2, mais cela ne nous a pas semblé assez intuitif. En général, modifier le coût en mana d’une carte est moins perturbateur, car le coût de vos cartes est immédiatement visible dans votre main. ". Cet argument passe plutôt mal auprès de beaucoup de membres de la communauté, qui réagissent, parfois avec violence, pour laisser entendre qu'il s'agit d'une insulte à leur intellect. En effet, le texte de la Hache se limitant à trois paramètres - coût, attaque, durabilité - une lecture un peu rapide peut laisser entendre que les joueurs ont du mal à voir plus loin qu'un gros nombre de cristaux entouré de bleu...



Ben Brode, bien sûr, se défend d'une telle idée et précise sa pensée. Les joueurs chevronnés qui connaissent la carte depuis très longtemps - c'est probablement votre cas - ne laissent plus les textes et statistiques des cartes, car à force d'utilisation, ces informations sont mémorisées. Car exemple, tous les joueurs Guerrier ou presque savent qu'une Faucheuse en arcanite est 5/2 rien qu'en voyant son illustration, qui joue le rôle d'un raccourci visuel à la compréhension. Il est donc tout à fait normal que des joueurs qui ne se tiennent que peu informés de l'évolution du jeu - et ils sont nombreux - ne remarquent pas forcément tout de suite un changement opéré sur une carte qu'ils utilisent sporadiquement. C'est pour cette raison que modifier un coût en cristaux est tout de suite plus parlant, puisque cette information est immédiatement visible dans la main. Ce n'est pas une mauvaise chose que les joueurs se trompent et apprennent de leurs erreurs, mais Ben pense qu'il est préférable d'éviter les erreurs d'emblée : si la Hache ne peut pas être mécaniquement jouée au tour 2, c'est qu'elle a sans ambiguïté été modifiée.

Ben pense que la carte, tout en étant 3/2 pour (3), pourra encore être jouée - comme cela se fait dans d'autres classes. Hélas, le problème est que le texte de la Hache de guerre embrasée est... inexistant, tandis que les autres armes de statistiques similaires offrent un avantage supplémentaire au joueur, rendant donc cette nouvelle version relativement pauvre alors que le Guerrier est la classe par excellence des armes. Par cette seule comparaison, le nerf passe pour mauvais et "taillé... à la hache" !


ImageImageImage
Toutes ces armes (3) 3/2 offrent un avantage au joueur. La Hache devient donc relativement mauvaise.

Pourquoi ne pas l'avoir rendue plus complexe en ajoutant du texte ? Cette solution aurait permis d'ajuster la puissance de l'arme de manière plus fine plutôt que de juste la dégommer. Par exemple, une mention "Ne peut pas attaquer les héros" limiterait son impact dans les listes agressives. Ben précise en réponse la différence entre complexité et profondeur stratégique. Le premier est un apprentissage brut pour comprendre les choses, l'autre est lié à la sensation d'amusement qui découle de la recherche de manières de surpasser l'adversaire. Ajouter de la complexité peut ajouter de la profondeur, mais pas dans tous les cas. Un tel changement, selon lui, ne serait pas efficace entre termes de ratio complexité/profondeur. Seul l'avenir nous dira si la Hache mérite encore, dans un contexte Guerrier, d'être utilisée...

En résumé, aucune mauvaise intention dans l'annonce de ce nerf très tranché, peut-être simplement un peu de maladresse. Il faut aussi voir que la solution idéale n'existe pas, et qu'il vaut mieux prendre des mesures un peu vives plutôt que de stagner dans l'immobilisme.

L'auteur :

Thibaut

Co-rédacteur en chef. Pourfendeur d'anglicismes. Défenseur de "méta-jeu" (En jeu : Seleniis).

CONTACTER L'AUTEUR SOUTENIR L'AUTEUR
Publier un commentaire
Vous ne pouvez pas poster de commentaires sur cette page car vous devez être inscrit et connecté.
pub